Francis blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Ponge

Fil des billets

vendredi, 15 janvier 2010

Photoésie

Photo et poésie

"La poésie est un objet assez difficile à cerner, que ce soit chez Aristote, Charles d’Orléans, Rimbaud ou René Char. Il ne m’est pas possible, dans l’instant, de définir en quoi un texte est ou n’est pas poétique.
Je le ressens, il m’émeut ou m’émerveille, je suis souvent sidéré par sa concision, sa justesse, ou la résonance des mots. Rien de plus personnel que ce ressenti, de plus subjectif, de plus culturel.
Rimbaud et Baudelaire fulminaient paraît-il contre Alfred de Musset, Francis Ponge, que j’aime bien et que je crois avoir cité dans un texte antérieur s’élevait contre le lyrisme, Yves Bonnefoy pense les images susceptibles de soupçon et Philippe Jaccottet parle de leurre poétique..."


...
Pour lire la suite de Photoésie, dans son intégralité, au format pdf, cliquez ICI


lundi, 21 avril 2008

L'arbre dans le paysage


« Promenade dans les sous-bois de la pensée occidentale »


L'arbre

Paysage : Littré nous en donne la définition suivante : «étendue d’un pays que l’on voit d’un seul aspect. Un paysage dont on aura vu toutes les parties, l’une après l’autre, n’a pourtant point été vu ; il faut qu’il le soit d’un lieu assez élevé, où tous les objets auparavant dispersés se rassemblent d’un coup d’œil».

Et cette notion, cette idée de paysage est née très tardivement en occident, à la Renaissance, alors qu’elle existait mille ans plus tôt en Chine. Ce n’est pas un hasard. L’homme du Moyen-âge était d’un pays, (du latin pagus qui signifie bourg, canton) ; il était paysan ou seigneur, cultivait la terre ou chassait. Il faisait partie intégrante d’un tout universel et transcendant.
Or, le paysage, ce n’est pas le pays, ce n’est pas la simple présence physique de la nature, au sens botanique, minéralogique ou zoologique du terme. Le paysage c’est ce que l’on voit, c’est un regard, celui que l’on porte sur le pays. Même si dans ce paysage il y a des arbres, des bois, des collines, une rivière, une ville. Le paysage est devant nous.

Alors pourquoi et comment cette notion est-elle née à la Renaissance ?

Lire la suite...