Francis blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - vieillesse

Fil des billets

vendredi, 2 janvier 2009

De senectute 1

«Tantôt c'est le corps qui se rend le premier à la vieillesse : parfois, c'est l'âme ; et en ai assez vu qui ont eu la cervelle affaiblie, avant l'estomac et les jambes ; et d'autant que c'est un mal peu sensible à qui le souffre et d'une obscure montre, d'autant est-il plus dangereux. Pour ce coup, je me plains des lois, non pas de quoi elles nous laissent trop tard à la besogne, mais de quoi elles nous y emploient trop tard. Il me semble que, considérant la faiblesse de notre vie, et à combien d'écueils ordinaires et naturels elle est exposée, on n'en devrait pas faire si grande part à la naissance, à l'oisiveté et à l'apprentissage. »

Michel Eyquem de Montaigne - Essais - Livre I - chapitre LVII - De l'âge

mercredi, 3 décembre 2008

De senectute 3

« La vieillesse est une lente surprise. A un certain moment, l'histoire personnelle de chacun, son histoire, cesse tout simplement de se dérouler. On s'arrête de changer. Notre histoire n'est alors pas achevée, pas terminée, mais elle s'immobilise pendant un moment, un mois, une année peut-être. Et puis elle repart en sens inverse, elle commence à se dévider à l'envers. C'est là une chose dont on fait l'expérience à un certain âge. C'est ce qui est arrivé à mes parents. C'est ce qui arrive à tous ceux qui vivent assez longtemps. Et maintenant, ça m'est arrivé à moi. C'est comme si tout le but de la vie d'un organisme - ou en tout cas de ma vie - consistait à atteindre le point culminant de son potentiel avec pour seul objectif de revenir ensuite à son point de départ, à l'état de cellule unique. Comme si notre destin était de retomber dans le fleuve de la vie et de s'y dissoudre à la manière d'un sel. Et s'il y a une chose qui compte, c'est bien le retour et pas l'aller. »

American Darling p. 46/47 - Russell Banks - J'ai Lu

american_darling.gif

Un livre difficile, dur, important, passionnant qui deviendra un film de Martin Scorsese en 2009, avec la belle Cate Blanchett dans le rôle de l'héroïne du livre Hannah Musgrave.

lundi, 1 décembre 2008

De senectute 2

bougie.gif


Une charmante amie m'envoie ce courriel :

« L'autre jour pendant notre promenade nous avons trouvé un p'tit cadeau pour ton anniversaire.
C'est plutôt puant, donc je n'ai pas pu le poster jusqu'aujourd'hui, et je pense que ce sera mieux de te le donner mardi, la Poste pourrait le jeter...
»

Intrigué, je lui demande dérechef :« Quel est ce cadeau ? »

Réponse :
  • Le cadeau puant n'est pas un fromage.
  • Indice n° 1, c'est vert
  • Indice N°2, ne bouge pas
  • Indice N°3, ça peut être utile, rentre aussi dans une poche
  • Indice N°4, ça peut dégouter, même si c'est un cadeau
  • Indice N° 5, de toutes les infos que tu as, une est fausse
Ma première proposition : « J'ai trouvé, c'est un satyre puant ou phallus impudique, parfois nommé oeuf du Diable à l'état jeune, c'est un champignon basidiomycète de la famille des phallacées. À l'état adulte, il évoque la forme d'un pénis en érection, d'où son nom - inchangé depuis Linné, ce qui est rarissime en mycologie - et, comme la plupart des phallales, dégage une odeur putride. Je vais enfin retrouver une sexualité ! ;-)

Réponse : « Well, je dirai que le cadeau t'accompagnera probablement (aussi) au lit mais rien n'est plus loin de la sphère de la sexualité
» :-D

Ma deuxième proposition :
  • «Un putois apprivoisé ?
  • Un vieux loup solitaire en mal de câlins ?
  • Des maquereaux au vin blanc ?
  • Du patchouli marocain ? »
Réponse : « Non, ce n'est pas un putois même s'il a des pattes... »

Ma troisième proposition :
  • «Une boîte de maïs géant vert aux OGM ?
  • Un crapaud valétudinaire ?
  • Un vieux chewing-gum hollywood ?
  • Une marionnette de Hulk ? »
Réponse : « Tu y es presque : c'est une marionnette très valétudinaire qui ressemble à un chewing-gum, qui vaut comme crapaud d'Hollywood tenu en main par Hulk qui a terminé de manger une boîte de maïs géant vert aux OGM. »

Ma quatrième proposition fut (presque) la bonne, (étonnant non !) vous pouvez visualiser la chose en cliquant ci-dessous...

Lire la suite...